U.S. et coutumes (II)

Voilà, j’ai survécu à Thanksgiving. Ne me parlez plus de nourriture jusqu’à Noël.

J’en étais restée la dernière fois sur l’obsession des américains pour des sports de type fitness. Autant vous dire qu’en ces lendemains de grande bouffe, les tapis de yoga, les leggings et les baskets n’ont jamais été autant de sortie, et que le calcul mental du nombre de minutes de vélo elliptique à pratiquer pour éliminer le gratin d’ignames crée une tempête sous tous les crânes.

Bref, revenons donc à la liste de toutes ces petites différences France-USA, qui font justement toute la différence.

Il y a une chose toute particulière à laquelle je n’arrive pas à m’habituer ici, c’est le fameux « How are you doing ? ». Avant d’arriver aux USA, cette phrase était probablement associée à 90% à Joey Tribiani (Friends), et j’ai été relativement surprise de constater que tous les employés de magasins (et pas que) s’adressent à vous de cette façon. « Hi, how are you doing ? ». Je mets un point d’interrogation à la fin de cette phrase, mais je ne devrais pas, car j’ai découvert au bout de quelques jours que ceci n’était en réalité pas une question mais une formule de politesse à laquelle je n’étais pas censée répondre autrement que par « Hi ». Alors évidemment je ne passais pas mon temps à raconter ma vie, mais j’ai été bien élevée alors j’avais tendance à bredouiller en réponse quelque chose du type : « I’m fine thanks, and you ? ». Phrase à laquelle je ne recevais jamais de réponse. On a eu beau m’expliquer qu’il n’était absolument pas impoli de ne rien répondre, c’est plus fort que moi, rien n’y fait, je ne m’y habitue pas. Je m’exécute, bien sûr, je réponds d’un simple « hi » mais je me débrouille toujours pour avoir l’air super occupée et absorbée par autre chose que cette drôle de fausse question, afin de ne pas me sembler grossière à moi-même, j’imagine. Ça va venir. J’y crois.

tumblr_m99ic1kTT51r81wtbo1_500.gif

Crédits : http://www.rebloggy.com

Parmi les expériences qui m’ont fait me sentir comme une sombre idiote quand je suis arrivée également, on pourrait citer le système de robinetterie des douches. Quand j’étais logée chez Rose, mon hôtesse AirBnb, après une douche froide passée à tenter de comprendre comment obtenir de l’eau chaude et régler l’intensité de cette douche, j’ai été forcée de demander à Rose de m’en expliquer le fonctionnement. Quelques temps plus tard, le constat est tombé : les américains ne règlent pas le débit de la douche. Point. Ce n’est pas comme si certaines personnes sur terre avaient besoin d’eau potable. Ceci rejoint la longue liste de gaspillages que je peux observer ici (alimentaire, énergétique…), sujet qui méritera sûrement un article à part entière. Autre chose, leurs paumes de douches sont fixées au mur. Je ne sais pas pourquoi à aucun moment ça n’est venu à l’idée d’un spécialiste en robinetterie de faire un peu bouger les choses et opter pour ce concept absolument fou qu’est le pommeau de douche flexible, invention pourtant pas spécialement récente. Mais non.

usa-bath-bath-bayarea

Crédits : http://www.usabath.com

Pour revenir aux supermarchés, une autre chose m’a mise relativement mal à l’aise les premiers jours, c’est la présence d’employés en bout de caisse pour remplir mes sacs de course à ma place. On a un peu l’impression d’être assisté, ou que c’est le mois de Décembre et qu’on va donner de l’argent pour le Téléthon.

Je suis bien lancée dans la série de toutes ces choses qui m’ont embarrassée, je devrais ajouter à cette liste cette drôle de manie qu’ont de parfaits inconnus de vous sourire dans la rue. D’un vrai grand sourire. Alors oui, ça fait très français typique (comprenez désagréable) de faire ce genre de remarques, mais au début je me demandais vraiment ce qui me concernant pouvait bien inspirer autant de jovialité aux gens que je croisais dans la rue. Au final non je n’ai pas un visage particulièrement drolatique, c’est juste une chose classique… et je n’ai pas d’explication. Ça va me faire bizarre de revenir à Paris, un vrai choc de culture. Je vais pouvoir faire la moue !

woman-smile

Crédits : http://www.ultrabrightusa.com

Parlant de sourire, que se passe-t-il avec l’industrie buccodentaire aux USA ? Comment est-il possible qu’un peuple entier ait les dents aussi blanches et alignées ?! Quand on voit le prix de l’orthodontie aux USA (il faudrait presque choisir entre études supérieures et appareil dentaire pour ses enfants), c’est un vrai mystère. Du coup ils en prennent soin de leurs dents. Si vous aussi vous en tenez à un scrupuleux brossage de dents matin et soir (voire midi si possible), sachez que votre hygiène dentaire est considérée comme répugnante et incroyablement inconsciente ici. Les américains se fournissent en bouteilles d’1L de bain de bouche aussi souvent qu’en gel douche et passent leur temps à se détruire la flore buccale. C’est peut-être pour cela qu’ils aiment les aliments super épicés et l’american cheese.

Attention, ceci est du fromage :

cheese

Il y a une chose sur laquelle je travaille depuis des mois, et parfois je ne m’en sors pas trop mal, mais souvent je rends la situation très bizarre, c’est le hug. Le câlin quoi. Ici on ne se fait pas la bise, on se « hug », dès le moment où on se connaît un minimum. En gros, première rencontre, serrage de main (« Hi, nice to meet you »), deuxième rencontre : hug. Sauf que nous les français ne somment vraiment pas doués pour les hugs. Moi qui ne suis pas très tactile, encore moins. Quand on se fait un câlin, en France, c’est soit pour se réconforter, soit pour célébrer la joie d’être ensemble, ou quelque chose de super chouette qui vient de se passer. Bref, c’est plutôt intime. Aux USA, il faut trouver la bonne distance, un câlin rapide, sans se coller, sans se raidir, naturel et franc. Du côté gauche en général. Alors je vous le donne dans le mille, je lutte comme j’ai rarement lutté auparavant, pour ne pas me raidir comme un piquet à chaque fois que je dois faire ce fameux geste. Sans trop m’attarder non plus parce que ce serait vraiment bizarre. Résultat, j’en transpirerais presque. Mais c’est pareil, j’y crois, je vais y arriver.

first-lady-michelle-obama-hugs-team-usa-center-tyson-chandler-reuters

Crédits : yimg.com

Poursuivons sur le thème du bizarre, avec en vrac:

  • Les fermetures éclair qui se zippent du côté droit et non du gauche : les premières fois on croit qu’on a cassé son manteau, mais non tout va bien c’est normal, c’est juste que ce serait trop simple de faire comme tout le monde.
  • Comme si ça ne suffisait pas de ne pas utiliser le système de mesures international : je ne vais pas tarder à devenir la championne de la conversion en pieds, pouces, miles, oz, gallon, fahrenheit, cups, et j’en passe. En vrai, j’ai une application pour ça. Et j’ai raté à peu près toutes les recettes de cuisine que j’ai testées avec leur système de ¼, ½, ¾ de « cups » (1 cup = 237 mL environ), je sais c’est un peu bizarre mais je dois faire un blocage.
  • Des bouteilles de vin de 3L sont vendues en supermarché (ou uniquement en liquor store selon les états), et il faut avouer que cela confère à leur acheteur un petit air alcoolique, en plus de ne pas sembler indiquer un vrai gage de qualité concernant le contenant de la bouteille.
  • Les parapharmacies vendent des sodas, des bonbons, de l’alcool et même parfois des cigarettes selon les états.
  • Quand j’ai fait un plein d’essence pour la première fois, un plein à 24$ (22.5 euros) pour une Ford focus, il a fallu me pincer.
  • Les portes des toilettes publiques (restaurants, travail, etc.) ne vont jamais jusqu’en bas, et commencent même généralement 40 cm au-dessus du sol. Pour aider à se sentir à l’aise, il y a souvent un interstice non-négligeable à la verticale au niveau de la fermeture de la porte. A priori on ne nous voit pas, mais nous on voit les gens. Pas évident .

25074-w620

Bon, à me lire on dirait vraiment que j’en ai gros sur la patate de ces habitudes américaines, mais je vous rassure, ça va bien, et puis il y a aussi de super choses qu’on a pas en France. Je tâcherai de les mettre en lumière la prochaine fois.

A bientôt !

Daphné

Crédits (Image à la Une): http://www.consulfrance-boston.org


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s